Nos Très Chères Poubelles

Le coup de semonce : le courrier du Smictom sur les modalités de paiement

Vous avez reçu un courrier concernant le prélèvement automatique.

NOTRE COMMENTAIRE:

Ce courrier témoigne du machiavélisme de la machine infernale: non pas tant sur les modalités (même si certains d’entre vous critiquent déjà, et à raison, l’échelonnement des paiements…Le portefeuille n’aura pas le temps de souffler qu’il faudra payer à nouveau!

Ce qui choque le plus , c’est de voir que toute la mécanique de la redevance est pilotée par le bureau du Smictom mais ensuite ce sont aux collectivités de gérer le système.

Ainsi, quand les refus de payer vont se multiplier, ce sont les collectivités qui devront seules assumer: elles auront un gros trou dans la caisse mais devront verser intégralement au Smictom leur quote-part.

LE SMICTOM DEVAIT RESTER UN PRESTATAIRE DE SERVICES, IL EST DEVENU DONNEUR D’ORDRES!!! Comment nos élus ont-ils pu capitulé ainsi?

NOTRE CONSEIL:LE SMICTOM VOUS ÉCRIT! NE RÉPONDEZ PAS!

Nous recevons actuellement des courriers de nos amis du SMICTOM ayant pour objet le règlement de la redevance d’enlèvement des ordures ménagères. Ces courriers ne constituent aucunement des factures, mais d’éventuelles facilitations de paiement des factures à venir prochainement. Vous n’avez aucune obligation réglementaire à répondre à ce courrier. »

Le collectif Nos Très Chères Poubelles étudie tous les recours possibles, y compris devant la justice, pour faire barrage à la redevance punitive. Nous conseillons à tous ceux qui peuvent régler en 1 fois la redevance sans prélèvement de ne pas donner suite au courrier du SMICTOM.

2 raisons motivent notre conseil:

– donner ses coordonnées bancaires et une autorisation de prélèvement bancaire au SMICTOM, c’est comme faire entrer le loup dans votre bergerie!

– dans l’hypothèse où des actions de justice sont entreprises et aboutissent en faveur des usagers, il sera plus compliqué et plus long d’obtenir un remboursement de la somme perçue.