Un réseau pour un hameau, vous connaissez?

Autrefois, nos grands-parents ont connu le partage du moulin pour la farine, du four pour le pain, du puits pour l’eau, des moissonneuses-batteuses pour la moisson, des verrats pour les truies, des taureaux pour les vaches, des bœufs puis des chevaux pour les labours, de l’âtre pour les veillées, de la chapelle pour les Pardons etc.

Aujourd’hui il nous faut partager les ressources énergétiques. Notre chauffage domestique est énergivore et nous consacrons 45% de notre consommation énergétique pour assurer ce confort dont on ne saurait plus se passer et près de la moitié avec du fioul! Quand il se fera plus rare, quand son prix sera exorbitant, les populations les plus modestes seront démunies. Il est une parade que des voisins ont adoptée: le partage du chauffage ou le chauffage en réseau pour diversifier l’économie du territoire, pour être moins dépendant des importations, pour créer des emplois locaux et pour utiliser du bois de chauffage qui ne manque pas en Centre Bretagne. Relocaliser la production énergétique, on peut en rêver, nos voisins l’ont fait! Dans le hameau du Bigna, le 1er réseau de chaleur est créé par un particulier dès 2001! De quoi s’agit-il?

C’est un système de distribution de chaleur qui alimente plusieurs bâtiments professionnels ou maisons particulières à partir d’une installation centralisée. La chaleur est transportée dans des canalisations d’eau chaude à l’échelle d’un hameau, d’un village, d’un quartier, qui alimentent les radiateurs ou les planchers chauffants. Ce système permet aux habitants d’utiliser une énergie renouvelable en mutualisant les dépenses d’investissement.

  • Pour construire un réseau de chaleur, il faut:
  1. Des canalisations d’eau enterrées
  2. Un local pour la chaudière et pour le combustible
  3. Des radiateurs ou un plancher chauffant dans les habitations

Les réseaux de chaleur sont un moyen efficace de remplacer les énergies fossiles pour le chauffage des bâtiments.

Les réseaux de chaleur communaux utilisent souvent du bois déchiqueté, broyé et chauffent des bâtiments publics, des commerces et des habitations privées.

  • Les avantages de se chauffer avec un réseau de chaleur:
  1. On utilise une énergie renouvelable pour se chauffer
  2. On valorise les ressources locales
  3. On partage les coûts d’investissement et la maintenance
  4. On réutilise les mêmes radiateurs
  • Un réseau de chaleur pour mon village? Intéressant et pourquoi pas si:
  1. J’ai aujourd’hui des radiateurs à eau ou un plancher chauffant
  2. Des voisins à proximité

Le réseau à chaleur peut être alimenté comme on vient de le dire par du bois, des branches broyées mais aussi du biogaz agricole qui s’échappe naturellement des fosses à lisiers tout au long de l’année. On le récupère en couvrant la fosse. Ce biogaz est ensuite brûlé dans la chaudière.

On peut aussi installer des panneaux solaires qui chauffent l’eau ensuite stockée dans un ballon pour plusieurs semaines d’autonomie.

Sans oublier la géo thermie qui utilise la chaleur du sol, en creusant des puits et en récupérant la chaleur avec une pompe qui la redistribue.

  • Un tel projet est réalisable si:
  1. 3 maisons au moins sont chauffées par le réseau
  2. 3 personnes au moins investissent dans le projet

Pour tous renseignements adressez-vous à meneactions pour demain. Cette information résulte d’un appel à projet du Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer.

 

Danièle CIVEL